Panier

Votre panier est vide

Pourquoi je publie mes livres chez Amazon

De nombreux amis et lecteurs me reprochent de publier mes livres chez Amazon, qui serait responsable de la fermeture de nombreuses petites librairies indépendantes et qui plus est, GAFA!

Cela m'a interpellé, et j'ai donc décidé de publier mon dernier livre à la fois par Amazon et par Bookelis et aussi de le faire imprimer par Le Livre en Papier, petite entreprise belge.

En voici tout d'abord la comparaison du point de vue financier:

Le livre imprimé par Amazon en Angleterre revient à 3,28€, par Bookelis en France il est à 7,23€ et imprimé en Belgique par Le Livre en Papier cela fait 6,58€, soit à peu près le double.

Les redevances sont calculées différemment par chaque distributeur, la comparaison est donc difficile.

Chez Amazon, c'est 60% du prix de vente moins l'impression, et payé mensuellement à 60 jours;

Chez Bookelis, c'est la même chose à condition que l'achat soit fait directement chez eux, s'il est fait en librairie, l'auteur ne touche plus que 15%! Le tout payé à 60 jours, mais par quadrimestre (et à condition d'avoir atteint un minimum de 30€).

Le Livre en Papier ne fonctionne pas avec des redevances. Les dix premiers livres vendus leurs reviennent. Ensuite l'auteur touche la différence entre le prix de vente et de production.

Comment se présente la situation de l'auteur qui distribue lui-même ses livres en les déposant dans des petites librairies indépendantes?

 

Celles-ci demandent généralement une commission autour de 25% du prix de vente, soit 3,25€ pour un livre qui se vend à 13€. L'auteur laisse donc ses livres en dépôt à 9,75€, sans aucune garantie de les vendre, ni de récupérer les invendus en parfaite condition.

S'il parvient à laisser ses exemplaires de chez Amazon, ce qui risque de ne pas plaire au libraire, il lui reste une marge appréciable de 6,47€. Il encaisse environ 40% du prix de vente.

Par contre, s'il laisse les livres imprimés en France (ou en Belgique), il empochera royalement 2,52€ (ou 3,17€) par livre effectivement vendu, soit 20% du prix de vente.

Et pour tout cela, il aura passé des jours à écrire son livre, à le corriger, le faire éditer, faire fabriquer une maquette pour la couverture, annoncer la parution, faire son marketing, courir d'une librairie à l'autre, y convaincre le libraire, et retourner cherchez les invendus après un mois ou deux, pour faire quoi des invendus?